Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2015

Un problème de transports ? Non, deux problèmes de transports !

transports,abribus,navette,touquetLa saga touquettoise des transports en commun est décidément inépuisable. En voici deux épisodes récents.

Premier épisode : le nouvel abribus base sud. Au début de l'année, les résidants du secteur Atlantique-Thalasso-Base sud ont vu apparaître à l'entrée de l'avenue L. Bobet un bel abribus tout neuf, équipé de superbes contreventements en pierre de taille (cliquer sur l'image ci-contre ou voir du rond-point).
Les promeneurs et habitués ont donc pensé que ce nouvel arrêt serait utilisé par la "grande" navette municipale du circuit "mer et forêt", voire même par les autocars de la ligne 513 Etaples-Berck, ces deux types de véhicules circulant régulièrement à proximité immédiate.
Sauf que pendant les mois suivants, l'abribus, vierge de tout panneau horaire, est resté inutilisé. Comme la navette et les autocars ont continué à desservir leurs arrêts respectifs, certains esprits irrespectueux se sont demandé à quoi pouvait bien servir - à part se protéger d'une averse soudaine - ce bel édicule tout neuf. 

Le 17 avril 2015 sont enfin apparus deux tableaux horaires aller et retour en direction de la gare SNCF d'Etaples en même temps que disparaissait l'ancien arrêt de la navette. Le lendemain 18 avril en effet était  inauguré le nouveau circuit "Etaples SNCF", intéressante initiative municipale au demeurant qui remplace l'ancien circuit "mer et forêt". L'avenir dira si la desserte des nouveaux points d'arrêts compense la perte des anciens, dont le secteur aéroport et le camping. En attendant, l'abribus reste toujours quasi inutilisé par les autocars et la navette car il est situé sur un rond-point.

Un abribus sur un rond-point ? Le service voirie de la ville a-t-il dérapé ? D'après l'article R. 417-9 du Code de la route "Tout véhicule à l'arrêt ou en stationnement doit être placé de manière à ne pas constituer un danger pour les usagers. Sont notamment considérés comme dangereux, lorsque la visibilité est insuffisante, l'arrêt et le stationnement à proximité des intersections de routes, des virages, des sommets de côte et des passages à niveau". En y regardant de plus près, l'abribus ne semble pas strictement situé dans un virage ou à proximité d'une intersection de routes, vu que la descente voisine vers la plage peut difficilement être qualifiée de "route". Reste néanmoins le problème de l'insuffisance de visibilité et aussi le passage pour piétons tout proche sur lequel un véhicule de grande dimensions ne peut qu'empiéter à l'arrêt, circonstance également réprouvée par le Code.

Tout compte fait, l'emplacement de l'abribus ne paraît pas des plus judicieux, au point même que la navette SNCF préfère n'y effectuer que la descente, l'attente et la montée des voyageurs se faisant à l'arrêt de la ligne 513 une centaine de mètres plus loin, qu'il pleuve ou qu'il vente (ceux qui ignorent cette finesse risquent de se faire surprendre). Il aurait mieux valu installer l'abribus à cet endroit justement, au besoin le dos à la chaussée pour mieux préserver les usagers des intempéries face à la mer. De plus, renseignement pris auprès du Conseil Départemental, il semble que ledit Conseil, informé depuis plusieurs mois de l'emplacement projeté pour l'abribus, avait émis de sérieuses réserves à son sujet (*).

Deuxième épisode : les autocars Etaples-Berck. Quelques mouvements inhabituels d'autocars ayant récemment attiré l'attention (voie prise à contresens, arrêt non respecté ou ignoré, itinéraire inhabituel), nous avons interrogé le Conseil Départemental à propos de certaines discordances entre les horaires "officiels" du site OSCAR et ceux diffusés par le transporteur.
En cas de différences, ce sont en effet les horaires du site OSCAR qui font foi.

Il s'avère que suite à une plainte de riverain(s) grincheux reprochant aux autocars de détériorer leur cadre de vie (**), la portion de la rue de Paris entre l'avenue de l'Atlantique et l'avenue de Verdun (environ 90 mètres)  leur a été interdite par M. le Maire, les obligeant ainsi à se dérouter par le boulevard Pouget jusqu'à la rue J. Monnet avec retour par le boulevard de la Mer pour desservir l'arrêt Thalasso-Base sud (voir schéma) ! Soit un rallongement de près d'un kilomètre pouvant se traduire par un retard de plusieurs minutes en cas d'encombrements sur le front de mer, conduisant ainsi le Conseil à supprimer la desserte Thalasso pour les services soumis à des contraintes d'horaires spécifiques, scolaires notamment. Problème : certains de ces services ne disposent pas de navette de substitution, particulièrement du lundi au vendredi en période scolaire (exemple, pour le départ d'Etaples à 17h05).

Il ne reste plus maintenant qu'à attendre que d'autres grincheux citoyens, arguant de l'exemple ci-dessus, se manifestent à leur tour pour demander d'interdire le passage aux autocars en d'autres points de la ville (***).

Une suggestion à l'intention de M. le Maire : sachant que pour nombre de visiteurs au Touquet, les week-ends commencent dès leur arrivée en gare d'Etaples le vendredi après-midi, pourquoi ne pas élargir le service week-end de la navette SNCF [samedi + dimanche toute l'année] au [vendredi après-midi + samedi + dimanche toute l'année] ?
Ce serait une manière de compenser au moins partiellement la dégradation de service décrite ci-dessus, laquelle ne semble pas vraiment propre à "faciliter l'accès à la station depuis la gare d'Etaples-Le Touquet" ni à "renforcer l'attractivité du territoire" (cf. site internet de la Ville).

 

 (*) Le site internet de la Ville indique à propos des nouveaux circuits de navettes "Ces modifications ont nécessité l’autorisation du Département et une totale coordination avec ses services". Totale vraiment ?

 (**) Ou d'introduire une insupportable intrusion prolétaire... ?

(***) Et tant qu'on y est, traiter de la même façon les camions de livraison, de déménagement et autres caravanes qui auraient l'audace de venir obscurcir, même fugacement, leurs fenêtres. On pourrait alors envisager d'interdire toute la ville aux véhicules lourds pour la ravitailler par voie aérienne. Mais dès lors, le bruit devenant insoutenable, il faudrait y remédier sans délai en interdisant les hélicoptères. Nous finirions ainsi approvisionnés par les corbeaux, pigeons et pingouins voyageurs au son harmonieux des oiseaux !

19/04/2014

Questions/réponses des candidats aux élections municipales 2014

Suite à notre rencontre avec les habitants le 10 février 2014 (voir la note correspondante), nous avions établi une grille récapitulative des questions recueillies, transmise le 15 février à l'ensemble des candidats aux élections municipales de la ville du Touquet et des communes de la CCMTO afin de connaître leurs positionnements respectifs.

Si au 15 mars les réponses des trois candidats touquettois nous sont bien parvenues (qu'ils en soient ici remerciés), en revanche nous n'avons rien reçu des candidats des 14 autres communes. Néanmoins, les élections étant à présent du domaine du passé, voici à titre d'information (et, qui sait, de référence pour l'avenir) une suite de tableaux comparatifs reprenant les questions posées et les réponses plus ou moins détaillées reçues, classées par centres d'intérêt, dans l'ordre de réception (questions en noir, réponses en bleu).

DOSSIERS INTERESSANT PLUS GENERALEMENT LA CCMTO

INDICATEURS ECONOMIQUES - COMMUNAUTE DE COMMUNES

EMPLOI / LOGEMENT / POPULATION PERMANENTE

DEPLACEMENTS - TRANSPORTS

TRI SELECTIF

OPALOPOLIS - CUMUL DES MANDATS

CONCERTATION

ENSEMBLE DES DOCUMENTS CI-DESSUS

DOSSIERS INTERESSANT PLUS SPECIALEMENT LA VILLE DU TOUQUET

SERVICES PUBLICS - SERVICES DE SANTE

PLAN "LUTTE CONTRE INONDATIONS"

URBANISME - PLACE QUENTOVIC

CIRCULATIONS / STATIONNEMENT

ESPACE NOUVEAU SIECLE - ENDUROPALE - PORT TOUQUET

ENSEMBLE DES DOCUMENTS CI-DESSUS

 

Il est regrettable que les Candidats des 14 autres Communes de la Communauté de Communes  n’aient pas cru devoir répondre aux interrogations de leurs Concitoyens. Si l’on peut comprendre les difficultés au niveau des petites Communes, en regard des moyens dont elles disposent, on peut d’avantage s’interroger sur le silence des Communes mieux dotées en personnel. En tout état de cause, chacun aurait pu, à minima, manifester son intérêt, quitte à souligner son impossibilité de donner suite. A chacun d’apporter sa réponse, d’apprécier, de juger et de tirer ses propres conclusions. Les Citoyens méritaient mieux qu’un silence!

    En ce qui concerne les Candidats du Touquet Paris Plage, rappelons les termes de notre lettre d’envoi du 15 février 2014:  “N’étant pas adeptes de la formule « les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent 
», il est bien entendu que chacune et chacun sauront s’en souvenir et vous le rappeler, le moment venu, si besoin venait à s’en faire sentir”. Sur le dossier “Concertation”, la vision du Maire du Touquet et à nouveau Président de la CCMTO, demeure trop sélective et restrictive. Les Citoyens ne sont en effet cités à aucun moment et demeurent écartés du processus démocratique. Nous avons encore beaucoup à faire en la matière et la force de persuasion des habitants sera nécessaire pour aboutir.
 

17/02/2014

Comparatif populations 2006 à 2011...

... et divergences en fonction des critères retenus.


statistiques,insee,populations,le touquetLes dernières statistiques INSEE concernant les populations légales millésimées 2011 (entrées en vigueur le 1er janvier 2014) traduisent un déclin démographique de certaines stations balnéaires, dont le Touquet. Nous avons donc revu la note du 17/02/2013 analysant notre panier habituel de quarante villes pour en tirer ce nouveau tableau récapitulatif, dont une des modifications a consisté à faire passer Le Touquet, ainsi que St Tropez, Noirmoutier et Trouville, de la strate démographique 6 (5.000 à 10.000 habitants) à la strate 5 (3.500 à 5.000 habitants). 

La représentation graphique montre les gains (% en vert) et les pertes (% en rouge) de populations entre les recensements de 2006 et 2011. En matière de pertes, le Touquet, avec -15%,  se classe en deuxième position derrière St Tropez (-20%) et devant Arcachon (-11%). Au plan local, les villes voisines de Cucq-Stella, Berck et Hardelot restent stables tandis que Merlimont progresse de +3%. Etaples en revanche perd 6%. En raison des délais de publication, il faudra patienter jusqu'à fin 2014 pour connaître la situation 2012 et jusqu'à fin 2015 pour la situation 2013. Suspense...

A la différence des populations légales municipales généralement utilisées en statistiques, ce tableau prend en compte les populations légales totales, c'est à dire les populations municipales augmentées des populations comptées à part (voir définitions INSEE). D'une part, certaines de ces populations participent à la vie de la cité et d'autre part ces chiffres "totaux", supérieurs de quelques % aux populations municipales, tendent à minimiser les ratios par habitants permanents, apportant ainsi un peu de réconfort (?) à ceux de nos édiles qui s'estiment trop souvent interpellés à propos des montants excessifs des taxes locales. En effet, comme l'aurait dit M. de La Palice, plus un montant annuel d'impôts locaux est divisé par un nombre élevé d'habitants, plus l'impôt moyen par habitant diminue. Par exemple, en retenant le montant de 17.194 K€ d'impôts locaux indiqué par la DGFiP pour le Touquet en 2011, le montant moyen par habitant passe de 3.789 € avec 4.538 hab. à 3.509 € avec 4.899 hab.

De façon analogue, en considérant les populations municipales au lieu des populations totales, l'écart 2006-2011 devient plus défavorable encore pour le Touquet puisque de 5.438 habitants à 4.538 habitants, la perte s'élève à -16,5%.

On notera toutefois que les chiffres de l'INSEE, pourtant précis à l'unité près, ne sont généralement pas issus de recensements réels (ceux-ci ont lieu tous les 5 ans) mais résultent de savantes extrapolations/interpolations, ce qui ouvre la porte aux contestations, même si, authentifiés par décret et publiés au Journal officiel, ils bénéficient de modes de calculs communs (voir ce document du CNIS, Conseil National de l'Information Statistique). Nos calculs de pourcentages se contentent donc de montants arrondis.

Motif supplémentaire de divergence, les populations "légales" retenues par la DGFiP pour les comptes des communes ne sont pas celles indiquées par l'INSEE pour les mêmes années de référence. On observe en effet dans l'exemple ci-dessus que la DGFiP cite un nombre d'habitants encore supérieur (5.428), d'où un montant moyen encore inférieur (3.168 €). A vrai dire, ces discordances s'appliquant simultanément à l'ensemble des communes, il faudrait, pour obtenir des résultats complets en matière de produits et charges de fonctionnement, établir autant de séries de tableaux que de critères différents de population. Nous y réfléchissons...

Le Touquet se distingue aussi par la proportion de ses "comptés à part", comme le montre ce tableau partiel pour 2011, lequel indique en colonne AP 361 habitants "à part", ce qui représente 8% de sa population municipale de 4.538 habitants, soit un pourcentage presque 2 fois plus important que celui de la Baule, à la population municipale 3,5 fois supérieure (16.112 hab. et 4,3% "d'à part"). Or, on trouve dans le document déjà cité du CNIS cette phrase (NB en page 2) "La population comptée à part d'une commune représente souvent 1 à 2% de la population totale et n'excède 5% que de façon exceptionnelle". Y aurait-il un lien, pour suivre une des définitions de l'INSEE, avec "Les mineurs dont la résidence familiale est dans une autre commune mais qui résident, du fait de leurs études, dans la commune" ? Après tout, après plus de 40 ans d'existence, le Lycée Hôtelier compte plus de 600 élèves. Vérification dans quelques années si jamais le projet de déménagement (cf. Voix du Nord, "La surprise") se concrétise...

 

Remarque. Aujourd’hui, le maintien de l’existence même du Lycée Hôtelier au sein de la Station, voire de la Communauté de Communes, n’est pas assuré. Chacun peut imaginer les incidences d’une telle disparition au plan économique pour l’ensemble de notre Côte d’Opale. C’est bien au-delà, sans en mésestimer l’incidence, des 5 familles en partance suite à la disparition de l’hélico de la Protection Civile”. Le Touquet se rapprocherait alors du palier des 4 000 habitants!  C’est pourquoi le Collectif Citoyen s’investit fortement sur ce dossier.

29/11/2013

L'insécurité au Touquet, nouveaux chiffres

Couverture.jpgLe magazine L'Express vient de publier un dossier général sur l'insécurité en France (voir ici) similaire à un dossier du Nouvel Observateur sur le même sujet, paru en novembre 2010, auquel nous avions réagi à l'époque par cette note du 05/03/2011. Or le dossier de l'Express place à nouveau la ville du Touquet aux premiers rangs de l'insécurité. En reprenant ces chiffres et en les replaçant dans notre contexte habituel de comparaison "stations balnéaires d'importance analogue", on obtient le tableau suivant (cliquer pour agrandir) :

Délinquance 2012.gif

La source originelle de ces chiffres est le rapport "Criminalité et délinquance constatées en France - Année 2012" publié en août 2013 par le Ministère de l'Intérieur et consultable sur le site de la Documentation Française ici. Dans le tableau, les moins bien classés dans chaque catégorie sont en rouge, les meilleurs d'entre eux (c'est à dire les plus mauvais, ex aequo compris) étant soulignés. Mais comme l'indique le magazine, "Ces statistiques ne reflètent pas la délinquance réellement vécue par les citoyens mais seulement celle qui est enregistrée par les services de police et de gendarmerie".
NB. La liste détaillée des faits de délinquance touquettois se trouve en page 280 du rapport.

On voit qu'au plan restreint du tableau, Le Touquet se classe en tête pour les faits de violence aux personnes (388° au plan national avec 18,5 faits pour 1000 habitants), en tête aussi pour les atteintes aux biens (408° au plan national avec 106,1 vols ou préjudices pour 1000 habitants) et au troisième rang pour les cambriolages (387° au plan national avec 10,46 "visites" pour 1000 habitants). La ville serait même championne au plan national, 408° sur 408, en ce qui concerne les atteintes aux biens (cf. page 68 du magazine).

Que penser de ces classements, propres au magazine car ils ne figurent pas dans le rapport du Ministère ? Sachant qu'ils sont basés, comme dans le dossier du Nouvel Obs en 2010, sur les seules populations permanentes (date de recensement non précisée) et non sur des populations annuelles moyennes, plus représentatives de la fréquentation des stations balnéaires, les restrictions énoncées dans la note susmentionnée restent valables, ce qui peut minorer fortement les résultats. Par exemple, en retenant le critère administratif "population fiscale", soit [nombre d'habitants permanents + 1 habitant par résidence secondaire] et le chiffre INSEE de 9.487 résidences secondaires, le nombre d'atteintes aux biens par millier d'habitants pour le Touquet en 2012 passe de 106,1 (soit 477 / 4,495) à 34,12 (soit 477 / (4,495 + 9,487)). Pour être cohérent et complet, il faudrait faire le même calcul pour toutes les communes concernées.  Nous y réfléchissons...

Signe encourageant, en consultant les mêmes statistiques pour 2010 et 2011, on voit que les atteintes aux biens sont en régression : 740 en 2010, 609 en 2011 et 477 en 2012. On note aussi qu'au chapitre violences physiques, le nombre de règlements de comptes entre malfaiteurs est égal à zéro. Les optimistes diront C'est déjà ça ! Les sceptiques toutefois se gratteront la tête en observant, page 335, que ce même nombre à Marseille est aussi égal à zéro !

14/06/2013

Qualité des eaux de baignade sur la Côte d'Opale en 2013

Logo MSS.gif

 Voici, d'après le site du Ministère de la Santé, les résultats des prélèvements effectués par les DDASS sur la Côte d'Opale entre Wimereux et le Crotoy pour la saison du 15 juin au 15 septembre (voir carte). Nous en donnons une lecture directe depuis 2010, l'année 2009 étant consultable sur le site du Ministère.

Les données 2013 sont affichées au fur et à mesure de leur mise en ligne par le Ministère jusqu'à fin septembre. Cette année, d'après le Ministère, les prélèvements peuvent n'être effectués qu'une fois par mois au lieu d'une fois par quinzaine comme les années précédentes. Depuis le 12/08, les prélèvements sont suspendus à Camiers St Gabriel et St Etienne au Mont.

Berck centre plage  2010 2011 2012  2013
Boulogne centre plage
 2010 2011 2012  2013
Camiers St-Gabriel  2010 2011 2012  2013
Camiers Ste-Cécile  2010 2011 2012  2013
Cucq Stella-Plage  2010 2011 2012  2013
Dannes centre plage  2010 2011 2012 Non classé
Equihen centre plage  2010 2011 2012  2013
Fort-Mahon plage surv.
 2010 2011 2012  2013
Le Crotoy cabine  2010 2011 2012  2013
Le Portel centre plage  2010 2011 2012  2013
Le Touquet centre plage  2010 2011 2012  2013
Merlimont centre plage  2010 2011 2012  2013
Neufchatel-Hardelot  2010 2011 2012  2013
Quend plage surveillée
 2010 2011 2012  2013
St Etienne au Mont nord  2010 2011 2012  2013
Wimereux centre plage
 2010 2011 2012  2013



















eaux,baignade,opale














NB. Deux communes, Berck et Fort Mahon, ont obtenu le label "Pavillon Bleu 2013".

Note mise à jour le 11.09.2013

10/07/2012

Sondage "Transports dans la CCMTO"

sondage,transports,ccmtoLes déplacements par rail vers Paris, Amiens, Abbeville, Boulogne, St Pol, Arras,… et par route sur le territoire de la CCMTO, Communauté de Communes Mer et Terres d’Opale (autocars, taxis, voiture, …) présentent un véritable problème, souvent au quotidien, pour les habitants. En janvier 2005, le Collectif Citoyen avait organisé une rencontre-débat avec la SNCF, le Conseil Régional, le Conseil Général, les autocaristes et les Elus. Il pense utile de reprendre, cette démarche en l'affinant (Préfecture, taxis, associations, …) pour proposer des améliorations en rapport avec les besoins de notre époque.

Si, à l'instar d'autres groupements intercommunaux, la Communauté de communes décidait de se doter de la compétence transports, cela lui permettrait de prendre en charge ce dossier dans sa globalité et d'en assurer la gestion collective.

Le Collectif Citoyen se propose donc d'initier, comme il l'avait fait en 2005, une rencontre-débat avec les différentes instances locales sur le sujet général des transports dans la CCMTO.

En complément du document "Consultation-Concertation" que nous diffuserons dans les diverses localités de la Communauté de communes, voici un sondage auquel vous pouvez répondre de façon anonyme. Si vous souhaitez vous exprimer davantage, vous pouvez toujours nous envoyer un message à notre adresse mail habituelle.

Le sondage est à présent considéré comme clos. Si vous le souhaitez néanmoins, vous pouvez continuer à répondre ici .

NB. Nous avons retenu Google Docs comme modèle de sondage. Ce modèle n'est pas parfait mais présente au moins le mérite de la clarté .


Résultats.

Quelques dizaines de réponses reçues à ce jour. On aurait pu espérer un peu plus d'engouement sur ce dossier que l'on peut considérer comme important et de nature à jouer à l'avenir un rôle essentiel. Beaucoup de personnes semblent se déplacer par leurs propres moyens et se sentent donc peu concernées, croient-elles, par les problèmes de transports en commun. Voici néanmoins les pourcentages de réponses aux questions avec une dizaine de résultats complémentaires (peu de changements) :

- La CCMTO doit-elle se doter de la compétence transports : Oui 80%, non 10%, sans opinion 10%.

- J'approuve l'initiative du Collectif Citoyen en vue d'une rencontre transports : Oui 75%, non 5%, sans opinion 20%.

- Ma commune de résidence : Le Touquet 80%, Etaples 15%, Camiers 5%.

- Type de résidence : principale 60%, secondaire 40%

- D'une commune à l'autre, je me déplace de préférence : par mes propres moyens 75%, par les transports en commun 15%, non précisé 10%.

Pour accompagner ces résultats, voici en vrac un petit florilège des suggestions et avis reçus, plus ou moins brefs, plus ou moins élaborés.

Note mise à jour le 10.09.2012

13/03/2012

SNCF, cadencement et nouveaux horaires

Depuis le 11.12.2011, comme la plupart des usagers le savent à présent, de nombreux services nationaux et régionaux de la SNCF ont été modifiés en raison de l'extension du cadencement des trains et des travaux de renouvellement des voies. De nouveaux horaires sont donc en vigueur en gare d'Etaples pour l'ensemble des liaisons existantes, régionales TER/ TGVGV et nationales TGV et Intercités (Corail).

Les voyageurs ont toutefois diversement apprécié certains changements intervenus : avancement ou recul de nombreux horaires, suppression pure et simple de certains trains en début ou fin de journée. De plus, les dépliants horaires Paris-Boulogne initialement disponibles aux guichets n'indiquaient que les TGV via Calais, les liaisons Intercités/Corail par Amiens ayant mystérieusement disparu. D'où la crainte, malgré une récente campagne publicitaire de la SNCF en faveur des Intercités, d'un indice en faveur (?) d'une possible limitation, voire suppression, des Corails depuis Paris, une telle mesure faisant l'objet de rumeurs récurrentes depuis des années. Cette liaison est pourtant la plus directe et de ce fait la moins chère, même si les réservations de places posent parfois problème sur le site Voyages-sncf.com ou dans les voitures (marques-places absents).* Les dépliants sont toutefois réapparus avec, pour les TGV, de multiples et énigmatiques particularités de circulation (sont-elles vraiment appliquées...?).

Localement, un premier changement est visible en salle d'attente de la gare d'Etaples : la disparition des grands panneaux d'affichage récapitulant l'ensemble des départs dans la semaine avec leur particularités par journées, désormais remplacés par un écran LCD qui, en raison de ses dimensions réduites, n'indique que les départs prévus dans les heures à venir. Même si cet aperçu dynamique est commode pour les voyageurs pressés, il ne remplace pas la vue d'ensemble des trains en partance le jour même et les jours suivants.

Pour faire le point sur les nouveaux horaires, nous publions ci-après des tableaux synthétiques des liaisons depuis Etaples vers Paris, Lille, Arras et autres centres régionaux, trajets directs ou avec correspondance (distinction absente sur les anciens tableaux). Ces données pourront servir également à une étude plus fine des liaisons locales par autocars (voir note cars Etaples-Le Touquet du 14.06.2011).

Ces tableaux n'ont pas la prétention de remplacer ceux de la SNCF; ils ne sont fournis qu'à titre indicatif en raison de maints cas particuliers de dates de circulation ou de validité **. Des horaires TER complets, regroupés par semaine (lundi au vendredi) et week-end (samedi, dimanche), valables jusqu'au 30 juin 2012, sont en ligne sur le site TER du Nord Pas de Calais :

Arras-St Pol-Etaples-Boulogne       Boulogne-St Pol-Béthune-Lille      Paris-Amiens-Boulogne-Calais-Lille

 

Départs en gare d'Etaples.

Voici d'abord, sur le modèle des anciens panneaux d'affichage, une récapitulation de l'ensemble des trains au départ d'Etaples avec les jours de circulation, les principales gares desservies et les heures d'arrivée en fin de trajet (cliquer pour agrandir)          ==>sncf,cadencement,horaires,etaples

Se doute-t-on qu'en semaine, la gare d'Etaples, véritable noeud ferroviaire, accueille chaque jour une cinquantaine de trains provenant de 3 des points cardinaux sur 4 (sans compter les convois de fret qui passent - parfois bruyamment - sans s'arrêter) !

Même tableau en format réduit 12x17 imprimable comme aide-mémoire.

En ce qui concerne le fameux cadencement revendiqué par la SNCF, il faut toutefois examiner de près les horaires pour en trouver quelques uns qui respectent cette particularité. Par exemple, dans ce graphique hebdomadaire des trains de la ligne Paris-Amiens-Boulogne-Calais-Lille desservant la gare d'Etaples, on en détecte difficilement plus d'une demi-douzaine au départ de cette gare.

                                                                    

Liaisons Etaples-Paris.

Etaples-Paris bleua.gifPour les voyageurs regagnant la région parisienne, voici la plupart des liaisons vers la capitale, à l'exclusion des trajets d'une durée supérieure à 3h15 ou nécessitant plus d'une correspondance (sauf le dernier du dimanche). Sont indiquées les durées totales de parcours ainsi que les tarifs normaux des billets en 2° classe, arrondis à l'euro supérieur.  Pour les voyageurs non motorisés, les colonnes de gauche indiquent les heures d'arrivée des autocars depuis Camiers, Berck ou le Touquet.     ==>                           

A première vue, c'est l'embarras du choix, surtout en semaine, mais un examen plus attentif met en évidence :

  • le prix de base nettement supérieur des trajets effectués avec le concours d'un TGV
  • le gain de temps généralement négligeable et parfois même négatif pour ces mêmes trajets. Rien d'étonnant, vue la différence des parcours Corail et TGV !
  • certains horaires d'arrivée d'autocars à Etaples laissant peu de temps pour se rendre sur les quais. Par exemple si le car de 16h10 est en retard d'un dizaine de minutes (ce n'est pas fréquent mais cela arrive), il ne faut pas traîner pour l'Intercité de 16h27 ! Et moins encore le dimanche en été avec le car arrivant à 10h25 pour l'Intercités de 10h36 !!

On note toutefois qu'en cas d'empêchement de retour vers Paris le samedi par le dernier Intercité de 17h27, par exemple en raison d'un retard du dernier autocar en provenance du Touquet (voir horaires), il est possible de rentrer, moyennant changement de train, soit par TGV à Arras à 20h17, soit par TER à Amiens à 20h14. Bien entendu, l'heure d'arrivée à Paris sera plus tardive mais cela vaut mieux qu'un retour au Touquet par taxi (samedi, le dernier autocar pour le Touquet part à 17h05) ou une nuit sur place à l'hôtel, même proche.

Raisonnement analogue le dimanche : le dernier Intercité est à 19h27. Si le dernier car en provenance du Touquet à 19h15 est en retard, il est possible de quitter Etaples à 19h41 en passant par Boulogne et Lille. Mais il faut changer 2 fois et le prix du billet est doublé !

Curiosité: noter le Corail de 7h26 arrivant à Paris avant le TGV de 7h25 pour un tarif inférieur !

                              

Dernière liaison Paris-Etaples le vendredi soir.

Le dernier Corail quittant Paris le vendredi soir à 20h04 est désormais limité à Amiens au lieu de poursuivre comme auparavant jusqu'à Boulogne. Suite aux protestations des usagers et à l'intervention de M. le Député-Maire du Touquet, une correspondance par autocar a été créée à titre expérimental entre Amiens et Etaples (elle ne figure pas sur les dépliants horaires) avec arrivée à 22h45. Son trajet étant sans arrêt entre Amiens et Etaples, les voyageurs qui empruntaient auparavant le Corail de 20h04 pour se rendre à Berck par Rang du Fliers ou au Touquet par Etaples ne seront guère motivés pour l'utiliser. Si le car pouvait passer par le Touquet (voire Berck) avant de terminer à Etaples, sa fréquentation serait sans doute améliorée, même si la durée du trajet, 1h25 ***, s'en trouvait rallongée. Idée à transmettre à M. le Député-Maire ?

 

* Un article de presse récent fait état d'un nouveau projet de liaison TGV vers la Côte d'Opale et Boulogne. Ce n'est pas forcément rassurant pour la permanence des liaisons Intercités...

** Par exemple, restrictions d'accessibilité TGV  entre Boulogne et Rang du Fliers. Merci néanmoins de nous communiquer toute erreur ou omission éventuelle.

*** Via Michelin indique 1h05 de gare à gare pour 106 km dont 92 sur autoroute. Mais un tel détour ne serait peut-être pas du goût de la SNCF...

11/07/2011

Autocars Etaples-Le Touquet (ligne 42). Nouveaux horaires (suite)

 autocars,le touquet,etaples,horairesLe Conseil Général nous a entendu, ainsi que d'autres mécontents. A compter de ce jour, l'horaire de passage au Touquet du service Berck-Etaples de fin de matinée est avancé d'une demi-heure, soit par exemple 10h04 au lieu de 10h34 place du Marché, ce qui laisse une bonne marge de sécurité pour la correspondance avec le train de Paris à 11h02. Les autres services dont nous signalions les imperfections demeurant inchangés, des progrès restent donc encore à faire mais comme la SNCF annonce, pour la fin de l'année, de nombreuses modifications d'horaires liées au "cadencement" des trains, la situation sera certainement à revoir dans son ensemble.

 

autocars,le touquet,etaples,horaires

Dommage quand même que le nouvel horaire n'ait pas fait l'objet d'au moins une rectification sur les tableaux de passages aux arrêts. En effet, les anciens tableaux étaient toujours en place ce matin. Conséquence : les voyageurs qui se sont présenté à temps aux différents arrêts ont attendu vainement le car qui était déjà passé depuis une ½ heure. Bien entendu, le train de 11h02 pour Paris est parti sans eux ! Il est vrai que le service de fin de matinée dessert tous les arrêts entre Berck et Boulogne, ce qui implique un grand nombre de tableaux à modifier. Mais c'est tout de même un peu léger !

 

PS. Pendant la période de plein été, jusqu'au 31 août, les arrêts Marché Couvert et Thalasso ne sont pas desservis, au motif que la circulation en ville est souvent difficile à cette époque. Ce n'est sans doute pas faux, surtout en ce qui concerne les stationnements gênants. Mais c'est une limitation qui n'existait pas les années précédentes…

 

Additif 12 juillet.

Les anciens tableaux horaires sont toujours en place ce matin au Touquet. Les utilisateurs non avertis vont donc être désagréablement surpris, aujourd'hui encore !

Additif 13 juillet.

Même motif, même punition !

Additif 15 juillet.

Aucun changement ce matin. Visiblement le bouche à oreilles est censé remplacer l'information écrite. En attendant, ce sont les chauffeurs qui sont à la peine : ils encaissent les reproches alors qu'ils n'y sont pour rien...

Additif 16 juillet.

D_SMIL~1.gif  Les tableaux horaires modifiés sont enfin en place ce jour.  Mieux vaut tard que jamais !

14/06/2011

Autocars Etaples-Le Touquet (ligne 42). Nouveaux horaires à revoir !

Dur, dur pour les usagers !

autocars,le touquet,etaples,horairesLa section Etaples-Le Touquet de la ligne 42 reliant Boulogne à Berck est largement utilisée par les voyageurs SNCF transitant par la gare d'Etaples en direction de Paris, Boulogne, Lille ou Arras. Par exemple avec le train Corail pour Paris partant chaque matin à 11h02. Comme c'est le seul dont la régularité de circulation soit vraiment quotidienne en matinée, on pourrait s'attendre à ce que sa liaison routière avec Le Touquet et les localités voisines bénéficie d'une marge d'acheminement assurant un niveau comparable de régularité. Pourtant, le Conseil Général et/ou la Sté Caron Voyages, gestionnaires des horaires de desserte, semble(nt) en avoir décidé autrement.

En effet, suite aux nouveaux horaires qui viennent d'être mis en application [*], le car qui partait auparavant de Berck à 9h50 pour arriver à Etaples à 10h45, donc avec une durée de trajet de 55' et une réserve de temps un peu juste de 17', part désormais à 10h05 pour arriver théoriquement à Etaples à 10h50 (passage au Touquet à 10h34), d'où une durée de trajet réduite à 45' et une réserve encore plus juste de 12'. Par conséquent, le moindre retard en cours de route peut compromettre l'interconnection en gare d'Etaples, sans parler du stress supplémentaire pour les chauffeurs, facteur potentiel d'insécurité.

C'est ce qui s'est produit ce mardi 14 juin. Le car est arrivé à 11h00 au lieu de 10h50 alors que le train était déjà à quai, obligeant les voyageurs assez nombreux à se précipiter vers le convoi, dans l'agitation que l'on devine. Les agents SNCF ont bien voulu faire patienter le train qui a réussi à embarquer tout le monde et repartir avec un léger retard. Mais attention, ont-ils prévenu, "Cela ne se passera pas toujours comme ça !".

La solution consistant à prendre le car précédent pour être certain d'arriver à l'heure n'est guère envisageable. En effet, comme le montre ce tableau horaire du Marché Couvert, en raison de la suppression du service intermédiaire partant de Berck à 8h05 (pourquoi ?) c'est celui de 7h05 arrivant au Touquet à 7h35 qu'il faudrait utiliser, avec plus de 3 heures d'attente en gare d'Etaples !

Nous soumettrons l'affaire au Conseil Général. Après tout, c'est bien dans son Projet Stratégique Départemental que l'on trouve cette forte volonté "Faire de l'intermodalité le facteur déterminant d'une mobilité durable pour tous" (page 14) et plus loin cette précision "L’usager, aujourd’hui, combine souvent plusieurs moyens de transport: les aires de correspondance, les aménagements d’horaires seront au cœur du schéma départemental des mobilités, élaboré en lien avec les autres autorités organisatrices de transport" (page 49).

 

PS. Les guides horaires normalement disponibles dans les autocars ne sont toujours pas prêts. Les usagers doivent donc, jusqu'à nouvel ordre, se contenter des anciens dépliants, s'il en reste, avec leurs "erreurs" !

 

► Additif en date du 27 juin

Autre anomalie : comme le montre le tableau horaire cité ci-dessus, il existe désormais une liaison estivale passant le dimanche au Touquet à 14h30 avec arrivée théorique à Etaples à 14h45. Le train de Paris partant à 14h52, ce service ne laisse donc qu'une marge de temps de 7'. Or, se rendre à Etaples en seulement 15' un dimanche après-midi de juillet-août paraît singulièrement optimiste. De plus, le car partant initialement de Berck, il faudrait supposer qu'il n'ait pas souffert dans l'intervalle une seule minute de retard. L'optimisme devient de plus en plus singulier !

Renseignements pris auprès de la Sté Caron Voyages, il semble que ce service dominical soit plutôt calé sur le TER-GV pour Lille partant d'Etaples à 15.39. Mais ce train ne circule pas le dimanche (voir panneau SNCF) !  Autrement dit, le car qui arrive à Etaples plutôt trop tard pour le train de Paris et plutôt (!) trop tôt pour le train fantôme de Lille ne sert pas à grand-chose. Il faudrait au moins avancer son heure de passage au Touquet de 10 à 15' pour le rendre compatible avec le train de Paris.

Nous portons cette deuxième anomalie à l'attention du Conseil Général.

En voici une troisième : le service de 13h14 au départ du Touquet du lundi au samedi remplace celui qui partait auparavant à 13h30. Or le seul TER au départ d'Etaples qui pourrait motiver cet avancement d'horaire, celui d'Arras de 14h05, ne circule que le dimanche. On ne comprend donc pas ce changement. Par contre, les voyageurs pour Paris empruntant le train de 14h52 le samedi seront ravis de partir un quart d'heure plus tôt et d'attendre désormais une heure et demi à Etaples au lieu d'une heure et quart auparavant. Quant à ceux qui empruntent ce même train de 14h52 le dimanche, ils seront encore plus ravis de savoir que le car correspondant (qui partait auparavant à 13h40 le dimanche) est tout simplement supprimé. Il leur reste donc celui de 14h30 (voir plus haut).

Enfin, évênement fâcheux survenu le 27 juin : l'autocar de 10h34 est bien parti du Touquet à l'heure (10h35) mais a soudainement rencontré sur son itinéraire habituel un chantier routier interdisant le passage. Aucun panneau de pré-signalisation, aucun fléchage de contournement, aucun échappatoire de part et d'autre, aucune information préalable communiquée à la Sté Caron. En raison du peu de temps qui restait et après échanges avec le personnel de chantier, le chauffeur s'est donc résigné à continuer tout droit, malgré les obstacles et le goudron frais, pour tenter (avec succès) de rallier la gare d'Etaples pour le train de Paris de 11h02. Une enquête pourrait déterminer qui de la Municipalité ou du Département est responsable de ce manque flagrant d'information ou de coordination qui rappelle les épisodes précédemment relatés des travaux "surprise" de la rue J. Monnet (voir ici et ici).

Que faut-il penser de ces anomalies ? De toute évidence, il paraît difficile d'inclure dans la ligne "longue distance" Berck-Etaples-Boulogne des dessertes essentiellement locales soumises à des contraintes spécifiques de temps, en particulier lorsqu'il s'agit de respecter l'heure de départ d'un train [**]. La tranquillité des usagers serait mieux assurée en aménageant des services de type navette sur l'axe Etaples-Le Touquet (ou Camiers-Cucq/Merlimont ?), complémentaires ou indépendants des liaisons entre Berck et Boulogne [***]. Ils permettraient aussi de mieux gérer les particularités locales comme les changements de trajet les jours de marché et s'adapteraient mieux aux éventuelles modifications d'horaires de la SNCF. Autres solutions : un service de transport à la demande ou une assistance par taxis (voir cette proposition déjà ancienne).

Qu'en pensent les instances de la CCMTO et des communes avoisinantes ? Nous continuons à étudier ce dossier.

 

_________________________________

[*] Il semble que le Conseil Général souhaite mettre les horaires des cars en meilleur accord avec ceux des TER-GV (mais dans le cas présent, il n'y a pas de liaison rapide pour Lille en milieu ou fin de matinée du lundi au vendredi). Reverra-t-on un jour le temps où l'arrivée des trains s'accompagnait d'une annonce par haut-parleur indiquant "Correspondance par car pour le Touquet" ? On peut rêver...

[**] Faut-il rappeler que les billets de train sont établis pour "Etaples Le Touquet" ?

[***] La place de la gare est souvent occupée par un nombre important de voitures particulières aux heures de passage des trains ? Faut-il s'en étonner ?

23/12/2010

Liaisons Paris-Boulogne, suite

(Voir note du 30.05.2010)

Cet article des Echos du Touquet nous apprend que "... grâce à une convention signée entre la SNCF et l'Etat (qui va combler en partie le déficit et remplacer petit à petit le matériel), la ligne est sauvée en tant que « train d'équilibre du territoire »". Bonne nouvelle que l'on espère bien voir confirmée dans les faits.

Autre nouvelle intéressante, des locomotives bi-mode vont être mises en service à partir de 2015, ce qui permettrait de gagner "une vingtaine de minutes" sur le trajet Paris-Boulogne. Deux remarques à ce propos :

a)- La date de mise en service est bien éloignée. Une date plus rapprochée témoignerait d'une meilleure considération des habitants de la région et serait un signe appréciable en faveur du tourisme, poumon d'oxygène pour la Côte d'Opale. b)- Le gain de temps indiqué est plutôt optimiste. L'attente actuelle en gare d'Amiens pour le changement de loco est de 10 à 11 minutes. S'agissant de la gare la plus importante sur le trajet, l'arrêt normal ne pourra guère être inférieur à 3 ou 4' (il est annoncé habituellement à 2' dans les autres gares). Sauf gain de temps additionnel par augmentation de la vitesse sur certaines sections du parcours, on ne voit guère le trajet direct Paris-Etaples descendre à moins de 2h15'.

Enfin, dernière nouveauté, la mise en service de liaisons TGV directes entre Paris et Etaples/Rang du Fliers à raison d'un train par jour dans chaque sens (voir le site de la SNCF). Il doit s'agir d'une expérimentation, car l'intérêt pour les voyageurs est plutôt mince, c'est le moins que l'on puisse dire ! Comme le montrent les tableaux ci-après, pris en milieu de semaine, le gain de temps ne dépasse pas 3' dans le sens Paris-Etaples et peut même devenir négatif dans l'autre sens, à l'image du surcoût pour le voyageur : + 43% et + 86% respectivement ! Seul y trouvera un peu d'intérêt l'éventuel homme d'affaires désirant effectuer un aller-retour vers la capitale dans la journée en se levant un peu moins tôt et en rentrant un peu moins tard. Et à condition de ne pas partir de Rang du Fliers, auquel cas le surcoût augmente et l'avantage d'horaires diminue.

Aller mercredi 22 décembre 2010

transports,paris-boulogne,etaples

Retour jeudi 23 décembre 2010

transports,paris-boulogne,etaples

Petite curiosité (cerise sur le gâteau ?) : le trajet Rang du Fliers - Etaples en TGV prend 9' au lieu de 7 à 8' en TER !

transports,paris-boulogne,etaples

 

Additif 4 janvier 2011.

Les deux montants TGV cités ci-dessus de 44,00 et 57,60 € correspondent à des tarifs promotionnels "loisirs", soumis à conditions. Le billet ordinaire valant en réalité 62,00 €, le surcoût voyageur atteint dans ce cas jusqu'à 102 % ! 

Ceci n'exclut pas certaines autres bizarreries chères à la SNCF. Par exemple, en matière promotionnelle ce 4 janvier, le site voyages-sncf.com propose à partir du 10 janvier plusieurs allers Etaples-Paris en "Promo Intercités" à 16 € alors que le meilleur tarif TGV est à 57,60, soit une modeste différence de 260% !

09/11/2010

Trop d'information (routière) tue l'information

 03.jpg

Tout visiteur au Touquet arrivant par la route depuis Etaples ne manque pas d'être frappé par la multiplicité de panneaux assaillant sa vue, une fois engagé sur l'avenue du Général de Gaulle, comme en témoigne ce petit diaporama [*]. Impossible de les déchiffrer tous, même en roulant lentement.

Cette surabondante signalisation avait déjà été relevée début 2009 par l'étude IRIS Conseil du Plan de Déplacement Durable qui notait, entre autres, une "Forêt d'indications touristiques au détriment de l'indication directionnelle".

Bon, les panneaux étant régulièrement remplacés pour tenir compte des divers évènements programmés tout au long de l'année, leur confection et mise en place offre au moins un travail régulier aux agents municipaux qui les ont en charge.

Modeste consolation ?

 

[*] Touche espace ou ▼ ou ►pour avancer, touche Echap pour quitter. En cas de difficultés de lecture, voici le même document sans les animations et les sons.

 

27/08/2010

Tempête et pollution maritime

Suite aux forts vents de sud-ouest qui ont balayé nos plages en cette 4° semaine d'août, certains résidants en front de mer ont constaté que le captivant spectacle des vagues écumantes s'est accompagné d'un moins captivant dépôt gras et brumeux sur leurs vitrages orientés à l'ouest, ceux donnant sur la ville étant nettement moins concernés (cf. vues prises depuis un immeuble du secteur sud Atlantique, avant, pendant et après le laborieux nettoyage).
L'aspect brunâtre des chiffons débarbouilleurs semble indiquer un dépôt d'origine hydrocarburée qui, vu la période d'été, exempte de substantiels chauffages urbains ou hôteliers, et en tenant pour négligeable les quelques fumées lointaines des gros bâtiments remontant la Manche, peut difficilement être imputé à autre chose que les aérosols d'écrêtement des vagues, transportés par les vents.
Encore un indice, s'il en était besoin, de la pollution maritime croissante et de son extension à la proche atmosphère. Le bon air iodé de nos stations balnéaires de la Côte d'Opale, tant vanté au début du siècle dernier en faveur des poumons fragiles des citadins, semble de plus en plus menacé...

05/07/2010

Accès à la passerelle SNCF d'Etaples - c'est du sport !

Nous avions préconisé - nous n'étions pas les seuls - que l'accès à la nouvelle passerelle se fasse plutôt par plans inclinés que par escaliers, de façon à faciliter le passage des personnes âgées ou très jeunes ou diversement encombrées. Cela ne s'est pas fait pour des raisons de coûts. Dommage ! Désormais, chacun peut assister à des scènes comme celle-ci que ni le chaud soleil de juillet ou le vent froid d'hiver ne viendront tempérer.

20/10/2009

Ne nous laissons pas pigeonner !

touquet,pigeons,dégradationsUne des motions adoptées lors de l'Assemblée Générale de notre Association le 6 août 2009 concernait la prolifération urbaine des pigeons et les dégâts qu'ils occasionnent, sans oublier les mouettes et goelands, ceux-ci posant de sérieux problèmes à Boulogne-sur-Mer. Comme on le voit dans cet article de la Voix du Nord, le problème n'est pas uniquement touquettois. Nous avons saisi du problème M. l'Adjoint à la vie civile ainsi que M. le Maire et Président de la Communauté de communes. Dans sa réponse, ce dernier reconnaît que la question n'est pas simple à résoudre et, tout en recommandant de continuer à sensibiliser les maires concernés, nous fixe un RV le mois prochain pour aborder cette problématique, qu'illustre bien cet exemple récent.

Soucieux des difficultés que rencontrent de nombreux habitants, tant du point de vue santé qu'au niveau des dégradations, nous étudions ce dossier en vue de proposer des solutions efficaces. Nous examinerons avec intérêt toutes les suggestions et recenserons les problèmes rencontrés.

Affaire à suivre, nonobstant tous... roucoulements :

20/07/2009

Qualité des eaux de baignade entre Berck et Hardelot en 2009

Logo MSS.gifLe Ministère de la Santé publie sur son site "Qualité des eaux de baignade" les résultats des relevés de prélèvements effectués par les DDASS année par année depuis 2005 pour les mois de mai à septembre. Pour plus de facilité, nous avons réuni ci-après les tableaux correspondants aux points de prélevement situés sur une bande côtière de 10 km de part et d'autre du Touquet (ignorer l'éventuel message "La session est terminée - Veuillez vous reconnecter").

Berck centre plage

Camiers St-Gabriel

Camiers Ste-Cécile

Cucq-Stella-Plage

Dannes centre plage

Merlimont centre plage

Neufchatel-Hardelot

Touquet centre plage

30/12/2008

Le nom du Touquet-Paris-Plage

touquet,paris-plage

Terminons cette année quelque peu agitée au plan local (sans parler du plan national et international) par une note mi-légère mi-sérieuse, puisque son propos, anodin pour certains, a tout de même défrayé la chronique pendant de longs mois.

L'affaire "Ville du Touquet-Paris-Plage contre Ville de Paris", pour cause de conflit d'appellations plus ou moins contrôlées, a fini en effet par trouver une paisible conclusion en début d'année 2008 (voir ici et ).

Mais, c'est connu, l'histoire se répète. Il y a trois quarts de siècle en effet, des dissensions étaient déjà apparues à propos de l'appellation locale. Nous avons relevé dans le Rapport 1936 de la Société Académique du Touquet (fondée en 1906) quelques pages de son fondateur Maurice Garet traitant de ce grave sujet. Elles méritent d'être relues à la fois pour en apprécier le fond et pour en goûter la forme.

En attendant, Bonne (ou meilleure) Année 2009 à tous.

21/10/2008

Comment réussir ses plantations en bord de mer

touquet,plantations,bord de mer

On nous rapporte le cas d'une résidence importante en front de mer qui s'évertue depuis des années à prolonger une haie ornementale bordant la rue. Les pépiniéristes missionnés par la copropriété sont intervenus presqu'une demi-douzaine de fois sans succès, les jeunes plants se desséchant à chaque fois peu de temps après leur plantation.

Peut-être devrait-on leur rappeler quelques principes à respecter en climat maritime. Il y a plus d'un siècle déjà, un petit opuscule touquettois (on disait aussi paris-plageois à l'époque) était paru qui contenait nombre de recommandations à cet effet. Toute personne ayant éprouvé ce genre de difficulté peut consulter avec profit sa version numérisée ici. Malgré le caractère un peu suranné de l'écriture (on appréciera l'usage immodéré de la virgule), les conseils restent d'actualité - 102 ans après !

29/08/2008

Qualité des eaux de baignade entre Berck et Hardelot en 2008

Logo MSS.gifLe Ministère de la Santé publie sur son site "Qualité des eaux de baignade" les résultats des relevés de prélèvements effectués par les DDASS année par année depuis 2004 pour les mois de mai à septembre. Pour plus de facilité, nous avons réuni ci-après les tableaux correspondants aux points de prélevement situés sur une bande côtière de 10 km de part et d'autre du Touquet (ignorer l'éventuel message "La session est terminée - Veuillez vous reconnecter").

Berck centre plage

Camiers St-Gabriel

Camiers Ste-Cécile

Cucq-Stella-Plage

Dannes centre plage

Merlimont centre plage

Neufchatel-Hardelot

Touquet centre plage

 

Additif mars 2009.

Il semble que le site "baignades" du Ministère de la Santé ait du mal à maintenir sa tête hors de l'eau, puisqu'aucun résultat 2008 n'est désormais disponible. Est-ce parce qu'on se baigne assez peu en basse saison en France métropolitaine ? Ou s'agit-il d'une panne informatique ? Patientons...

22 mars : les résultats sont à nouveau disponibles.

Additif juillet 2009.

Le Ministère ne conservant ses résultats que sur une période de 5 ans, les résultats 2004 sont désormais indisponibles. De ce fait, les liens ci-dessus sont périmés.

Note mise à jour le 22.07.2009

12/06/2007

Réchauffement climatique et montée de la mer en zone Canche

La Terre se réchauffe, les glaciers fondent, les océans se dilatent...
Peu de spécialistes en doutent désormais. Quelles conséquences pour nos rivages immédiats ? Les simulations jointes, obtenues à partir d'un cliché satellite Google Earth pris à marée basse donne une idée approximative d'une éventuelle montée des eaux entre le Touquet et Etaples.
Nous avons appliqué sur ce cliché quatre élévations successives de + + +et +4 mètres (en bleu clair), basées sur les données altimétriques de Google Earth qui semblent relativement précises. On remarque que jusqu'à la cote +1, il ne se passe rien de notable. A la cote +2 le complexe Thalasso, en première ligne, est touché. A la cote +3, l'aéroport est largement inondé et la voie ferrée coupée (les ponts sur la Canche semblent noyés mais Google ne prend pas leur "altitude" en compte).  A la cote +4, certains immeubles du front de mer touquettois ont les pieds dans l'eau et le bas d'Etaples est envahi. [N.B. Pour un effet "fondu enchaîné", regrouper les 5 images ci-dessus et les faire défiler successivement au clavier ou à la souris.]

Qu'en est-il pour les occupants "amodiataires" de l'éventuel parking souterrain St Jean prévu devant l'Aqualud ? Même si les prévisions des météorologues les plus pessimistes se réalisent, ils peuvent espérer tenir jusqu'à la cote +6 pour profiter de leurs concessions de 75 ans : voir ici  ! A marée haute toutefois, une cote +4 pourrait suffire aux entrées marines. Est-ce en prévision d'un tel évènement qu'il est prévu une "...dalle haute du parc St Jean ... livrée avec étanchéité et protection d'étanchéité" (PV du Conseil municipal du 8/5/07) ?

01/01/2005

La curieuse invention de M. Dibos à Wimereux (1909)


FIGHTING FOG WITH HERTZIAN WAVES

ou comment dissiper le brouillard avec des ondes radio

Voir l'article original et sa traduction 

Extrait de Technical World Magazine, July, 1909 sur http://earlyradiohistory.us/index.html

 

►  Note mise à jour le 27.01.2007

21:00 Publié dans Environnement local | Lien permanent

01/01/2003

Carte du Montreuillois

Une carte du Montreuillois (.pdf 0,5 meg) réalisée par Actual, http://www.actual.tm.fr 

18:30 Publié dans Environnement local | Lien permanent

01/01/2000

Humour...

Le spectre de la grippe aviaire va-t-il atteindre la baie de Somme ?

Peut-être pas, les pélicans y sont encore rares...

18:35 Publié dans Environnement local | Lien permanent

31/01/1999

Pollution lumineuse Région Nord - Pas de Calais

Il s'agit d'un document de travail destiné au groupe III de l'Eurorégion et rédigé en 1998 à la demande du Président de l'Eurorégion par la Direction Environnement de la Région Nord - Pas de Calais. On y trouve un résumé des enjeux pour l'astronome, le citoyen et les collectivités ainsi que des annexes traitant entre autres, des aspects environnementaux et de pistes de solutions.

Pollution lumineuse Région Nord - Pas de Calais 

 

08:00 Publié dans Environnement local | Lien permanent

01/01/1999

Qualité des eaux de baignade sur la Côte d'Opale en 2012 [note archivée, publiée le 30/05/2012]

Logo MSS.gif

 Voici, d'après le site du Ministère de la Santé, les résultats des prélèvements effectués par les DDASS entre 2010 et 2012 pour les mois de mai à septembre sur la Côte d'Opale entre Wimereux et le Crotoy (voir carte). Nous en donnons une lecture directe depuis 2010, les années 2008 et 2009 étant consultables sur le site du Ministère.

NOTA. Les chiffres de la Somme sont parfois disponibles 2 ou 3 semaines après ceux du Pas de Calais.

(Les données 2012 sont affichées au fur et à mesure de leur mise en ligne par le Ministère JUSQU'A FIN SEPTEMBRE)

Berck centre plage  2010 2011 2012  
Boulogne centre plage
 2010 2011 2012  
Camiers St-Gabriel  2010 2011 2012  
Camiers Ste-Cécile  2010 2011 2012  
Cucq Stella-Plage  2010 2011 2012  
Dannes centre plage  2010 2011 2012 Non classé
Equihen centre plage  2010 2011 2012  
Fort-Mahon plage surv.
 2010 2011 2012  
Le Crotoy cabine  2010 2011 2012  
Le Portel centre plage  2010 2011 2012  
Le Touquet centre plage  2010 2011 2012  
Merlimont centre plage  2010 2011 2012  
Neufchatel-Hardelot  2010 2011 2012  
Quend plage surveillée
 2010 2011 2012  
St Etienne au Mont nord  2010 2011 2012  
Wimereux centre plage
 2010 2011 2012  



















eaux,baignade,opale














NB. Deux communes, Berck et Fort Mahon, ont obtenu le label "Pavillon Bleu 2012".

Note mise à jour le 30.09.2012

Qualité des eaux de baignade sur la Côte d'Opale en 2011 [note archivée, publiée le 31/05/2011]

Logo MSS.gif

Voici les résultats des prélèvements effectués par les DDASS en 2010 et 2011 pour les mois de mai à septembre sur la Côte d'Opale entre Le Portel et le Crotoy (voir carte). La récupération des résultats sur le site du Ministère de la Santé "Qualité des eaux de baignade" s'avérant toujours aussi laborieuse, nous en donnons une lecture directe, les années 2007 à 2009 étant consultables sur le site du Ministère. Les mises à jour se feront au fur et à mesure de leur disponibilité en ligne.

NOTA. Les chiffres de la Somme sont généralement disponibles 2 ou 3 semaines après ceux du Pas de Calais.

 (Les chiffres de la Somme viennent enfin d'être mis en ligne sur le site du Ministère de la Santé !)

Berck centre plage 2010   2011

Camiers St-Gabriel 2010   2011

Camiers Ste-Cécile 2010   2011

Cucq Stella-Plage 2010    2011

Dannes centre plage 2010  2011

Equihen centre plage 2010   2011

Fort-Mahon 2010  2011

Le Crotoy cabine 2010  2011

Le Portel centre plage 2010   2011

Le Touquet centre plage 2010   2011

Merlimont centre plage 2010   2011

Neufchatel-Hardelot 2010   2011

Quend 2010  2011

St Etienne au Mont Nord 2010  2011

 

Note mise à jour le 19.09.2011